Sudan Integrated Mine Action Service (SIMAS)

ONGs

Sponsors

The Sudan Integrated Mine Action Service (SIMAS) a été fondée en 1999 par d'anciens officiers de la SPLA-qui étaient préoccupés par les effets des mines terrestres sur le retour des personnes déplacées internes (PDI) et des réfugiés. L'un des fondateurs, William Bol, reste au conseil à ce jour.

Déminage manuel équipe

Les premières activités de SIMAS étaient de mener des programmes d'éducation au risque des mines dans les zones contrôlées par le SPLA . Cela comprenait fonctionne Rumbek qui a été soutenue par l'UNICEF . Suite à l'accord de cessez-le feu entre les gouvernements du Nord et du Sud Soudan en 2003 , SIMAS a pu étendre la sensibilisation aux dangers des mines dans les monts Nouba soutenus par Trocare international .

Au cours de ces premiers jours SIMAS gardé un petit bureau logistique et de la gestion à Nairobi , au Kenya . SIMAS a été enregistré comme une ONG avec la Commission de réhabilitation du Soudan du Sud en 1999 à Nairobi . Suite à l' Accord de paix global en 2005 , SIMAS a été ré- enregistré avec le gouvernement du Sud-Soudan en tant qu'ONG en 2006 ( cf. statuts Simas et document de référence) .

En 2004 SIMAS a conclu une relation à long terme avec la Fondation suisse de déminage ( FSD) . A cette époque FSD a été remporté d'importants contrats avec l'ONU et le Programme alimentaire mondial pour dégager les mines le long des principales routes du Soudan . Cela a créé un changement profond pour SIMAS demandant un changement de direction de l'éducation au risque des mines , dans la zone la plus exigeante techniquement et coûteux de déminage . SIMAS est effectivement devenu le partenaire des ressources humaines pour plusieurs millions de dollars aux programmes de déminage de la FSD ; la sélection, le recrutement , l'organisation de la formation et de la gestion de plusieurs centaines de démineurs manuels et les autres membres du personnel local. Cela a porté des opportunités de croissance significative et le développement des compétences au sein SIMAS .

Au cours de cette période DSE construit un nouveau composé de base juste à l'extérieur de Juba , la capitale du Sud-Soudan . Au début de 2007 , la FSD et SIMAS déplacés de toute la gestion des programmes soudanais à cette base .

En fin 2006 , la FSD a obtenu un financement par les gouvernements suisse et autrichien spécifiquement pour le développement des capacités de SIMAS . Cela a permis SIMAS , de leur propre chef , de recruter , former et gérer une équipe de dix démineurs manuels. À l'automne 2007 SIMAS gagné accréditation séparée de l'Office des Nations Unies de l'action antimines ( UNMAO ) au Soudan ( voir certificat d'accréditation ) . Il est le seul organisme national accrédité de l'action antimines au Sud-Soudan jusqu'à todate . Cela a permis SIMAS d'exécuter des programmes de déminage en leur nom propre au Sud-Soudan . Aujourd'hui SIMAS peut demander des fonds et soumissionner pour des contrats comme toute autre organisation de déminage indépendant et reconnu .

Depuis la première accréditation SIMAS ont été financés par -

  • UN Common Humanitarian Fund
  • Swiss Government
  • US Department of State
  • CHF International
  • Austrian Government
  • GGLA
  • Danish De-mining Group